Les archivesdu Choletais
Les archives du Choletais

Les premiers jeux de boules à Cholet

Retour sur l'histoire de ce jeu populaire

Au XIXe siècle, la popularité des jeux de boules et de quilles est telle que la sécurité des personnes s'en trouve compromise. C'est pourquoi, en 1804, le maire interdit tous les jeux de boules dans les rues de la ville. Quelques années plus tard, des aubergistes et des cabaretiers demandent l'autorisation de faire jouer aux boules sur la pelouse du Mail, entre les platanes de la rue de l'Abreuvoir et dans le chemin de Livet. Le Conseil municipal refuse cette demande considérant " qu'il y aurait danger pour les enfants qui s'amusent sur la pelouse ou bien qu'il faudrait leur interdire cette pelouse ". Il en est de même pour la rue de l'Abreuvoir " où la circulation des chevaux deviendrait dangereuse avec un jeu propre à les effrayer ". Il accorde toutefois le droit de jouer dans le chemin de Livet. Ce jeu reste donc cantonné dans l'espace privé, dans les cours des auberges ou des cercles et patronages. Quartier Saint-Pierre, on préfère la boule de fort que l'on pratique, dès 1895, à l'hôtel des Trois Marchands, situé place St-Pierre. Ailleurs, on plébiscite plutôt la boule Lyonnaise, variante de la pétanque. En 1931, une société " la Boule Amicale Choletaise " voit le jour, au café Martin, rue de la Caillère. Elle organise des concours au boulodrome de la rue d'Alsace avec des boules ferrées. Les adeptes de ce jeu sont de plus en plus nombreux tandis que la pratique de la boule de fort décline dans les années 50. La société de pétanque " la Pétanque choletaise "  est, quant à elle, créée en 1962. 

21Fi901 - une partie de jeu de boules, 1901. Coll. AMC
21Fi901 - une partie de jeu de boules, 1901. Coll. AMC

Dans la presse...

19Per43 - L'Intérêt Choletais, 20 juin 1975. Coll. AMC