Les archivesdu Choletais
Les archives du Choletais

Sage-femme

Un métier d'autrefois à découvrir chaque mois !

Les qualités désirables d'une sage-femme sont un âge mûr, de la santé, de la vigilance, l'amour de son état, le dévouement aux pauvres, une instruction bien reconnue, de la simplicité dans les mœurs qui la fera apprécier par les gens de la campagne, de l'intelligence et un certain usage qui lui gagnera l'accès des dames de la ville.

Le maire de Cholet, 1818

Fiche métier

Sage-femme : femme aidant à la naissance des enfants, aussi appelée ventrière ou matrone. Au XIXe siècle, les sages-femmes de Cholet sont formées par un médecin accoucheur d'Angers. Il s'agit principalement de femmes mariées ou de veuves ! Lorsque la mère est célibataire, elles ont obligation de déclarer, en personne, la naissance en mairie dans les trois jours.

Quelques sages-femmes de Cholet

1811 : Charlotte Chauveau, veuve Sourisseau, rue Porte Baron - Marie Dalaine femme Leveque - 1847 : Hyacinthe Robineau femme Lepage, rue Royale, Anne Clémot veuve Fleurance, rue Hoche, Marie Collet femme Brouard, rue du Puits Gourdon - 1877 : Anastasie Charbonneau, rue du Puits de l'Aire, Renée Girard femme Chalopin, rue Nationale, Marie Collet, Julie Goineau femme Augeard, rue du Calvaire, Marie Baro femme Belmont - 1904 : Mmes Augeard, Roy, Coutant, Godin, Daudet, Gautier, Bossard et Brard - 1947 : Bertrand, rue Salbérie et Vachon, rue Nationale.

1J30/198 - En-tête de G. Cesbron, sage-femme, 1920. Coll. AMC
1J30/198 - En-tête de G. Cesbron, sage-femme, 1920. Coll. AMC